Les roches branlantes d’Orcival et de Gelles

Phénomène curieux et résultat de l'érosion, les roches branlantes alimentent depuis toujours des légendes.

La roche branlante d’Orcival résulte de l’érosion.

Des blocs de granite souterrains sont portés à la surface du sol par l’érosion puis emportés par les eaux de ruissellement. Plusieurs blocs de granites s’empilent les uns sur les autres, en équilibre plus ou moins stable. Ce bloc de granite d’environ 250 tonnes oscille de quelques centimètres sur un autre bloc de granite sous l’effet spectaculaire d’une simple impulsion  humaine. (Source : Mairie d’Orcival)

La roche branlante de Gelles.

Situé à 200m de Mont-la-Côte (signalé au croisement de Mont-la-Côte au bord de la D204), une énorme roche d’environ 7 mètres de longueur de granit tient extraordinairement en équilibre. On peut la faire bouger en la poussant à la main à son extrémité orientale.
“La force de cinquante hommes ne rendait pas ses oscillations plus grandes que celles d’un enfant” écrivait Monsieur Mercier, médecin à Rochefort-Montagne, en 1836.
Mais gare à vous, la légende raconte qu’une nuit profonde enveloppa tout le pays lorsque des jeunes gens voulurent la renverser, croyant qu’elle cachait de l’or.
Certains l’appellent “les Portes du Soleil”, à cause des pierres alignées en dessous du site qui se trouveraient dans l’alignement des rayons du soleil lors du solstice d’été. (Source : Mairie de Gelles)

Des petites randonnées depuis Orcival, Rochefort-Montagne ou Gelles permettent d’en faire la découverte.

Fiches randonnées en téléchargement.

Services

Labels

Balades et randonnées

La roche branlante d'Orcival

Téléchargez la fiche Consultez en ligne

La roche branlante depuis Orcival

Téléchargez la fiche Consultez en ligne