Basilique d’Orcival – Basilique Notre-Dame d’Orcival

Pendant votre séjour en Auvergne, venez découvrir la Basilique Notre-Dame d'Orcival, une des cinq églises romanes majeures d'Auvergne. La basilique est ouverte toute l'année :

– De Pâques à Toussaint : 8 h à 19 h 30

– De Toussaint à Pâques : 8 h à 18 h

Les offices religieux ont lieu le dimanche matin et les jours de fête à 11h.

Et tous les jours, de juin à septembre, dans la crypte à 11h30.

Se renseigner auprès de la paroisse au 04 73 65 81 49.

La basilique d’Orcival, perle de l’art roman auvergnat

Nichée dans un écrin de verdure au sein du Parc des Volcans d’Auvergne, Notre-Dame d’Orcival se dresse, sobre et majestueuse, au-dessus des toits de lauze d’un village de caractère. L’homogénéité remarquable de son architecture la classe parmi les plus beaux exemples d’art roman de la région.

Des origines millénaires

Le bâti de Notre Dame d’Orcival est très homogène. Il a subi très peu de modifications au cours du temps puisque ses dimensions importantes lui ont épargné des agrandissements. Mais le décor intérieur a disparu ainsi que les ornements. Notre Dame d’Orcival est classée Monument Historique depuis 1840.

L’édification de la Basilique d’Orcival est due aux Comtes d’Auvergne et au puissant évêque de Clermont. Elle succède à une autre église bâtie au lieu-dit Tombeau de la Vierge (Est du village) détruite à la fin du IXème siècle par les invasions normandes.

Ainsi la vie du village d’Orcival au Moyen Age est dynamique et riche. Orcival a compté dans son chapitre jusqu’à 25 chanoines, ce qui atteste de l’importance des pèlerinages et des revenus qui leurs étaient liés. On accueillait les pèlerins, les nécessiteux et les malades, ce qui permettait de solliciter d’importants subsides. A la fin du Moyen-Age, Notre Dame d’Orcival jouit d’un rayonnement certain et bénéficie de la générosité des seigneurs alentours. Gilbert de Chabanne, seigneur d’Orcival, aura d’ailleurs le privilège, en 1483, de faire construire dans la crypte le tombeau familial.

C’est de l’époque moderne que datent les premières mentions de libérations miraculeuses de prisonniers innocents ou de bagnards délivrés par l’intercession de la Vierge (d’où le vocable de Notre Dame des Fers). Les chaines et boulets accrochés en façade Sud de Notre Dame d’Orcival en est encore le témoignage.

 

Des trésors intacts

Notre Dame d’Orcival a certainement abrité des reliques (vers les années 900) vénérées au même titre que la statue de la Vierge à l’Enfant lors de très importants pèlerinages attestés depuis le VIème siècle. À l’intérieur, on peut admirer ses chapiteaux ornés de feuillages, d’animaux fabuleux, de démons ou d’oiseaux. On remarquera celui décrivant le châtiment de l’Avare, représenté par un homme avec une bourse suspendue au cou. L’enfilade de piliers de la nef porte le regard vers le chœur inondé de lumière où trône une Vierge en majesté. Recouverte de feuilles d’argent et de vermeil, cette statue en bois de noyer daterait de 1170 et surprend par la finesse de son expression. Esquissant un sourire, elle présente son enfant au monde en l’encadrant de ses mains.

Le pèlerinage de l’Ascension aujourd’hui

Actuellement le pèlerinage de l’Ascension compte toujours parmi les plus importants. La statue de la Vierge est alors recouverte d’un manteau de drap doré et des couronnes de cuivre doré serties de pierres précieuses sont apposées sur les têtes de la Vierge et de l’Enfant Jésus. Elle est portée en procession par des hommes aux pieds nus, sur le chemin de croix jusqu’au lieu-dit « Tombeau de la Vierge ». Au sommet se trouve une grande croix blanche érigée en 1945 par des prisonniers venus par milliers à Orcival remercier pour leur libération Notre Dame des Fers.

L’église d’Orcival a été adaptée au terrain comme en témoigne le mur pignon aveugle qui a été gagné sur la colline.

L’élévation sud est remarquable de par la porte saint Jean dont les pentures aux têtes d’hommes et d’animaux sont d’origine ; mais aussi par les boulets en façade et la rose des vents surmontée d’une Vierge à l’enfant en bas-relief avec à ses pieds un homme enchainé dont la symbolique voudrait qu’il soit le symbole du Pèlerin.

L’élévation nord de la basilique Notre Dame d’Orcival est beaucoup plus simple (elle donnait sur l’ancien cimetière).

Services

Labels

Coordonnées

Au coeur du village d’Orcival. Stationnements voitures et bus au pied de la Basilique ou le long de la D27 (chemin piétonnier permettant de rejoindre le centre du village en quelques minutes).