Ceyssat

C'est à Ceyssat, où jaillit une source d’eau ferrugineuse, que se situe le départ du Chemin des Muletiers : il vous permettra de rejoindre le sommet du Puy de Dôme, à pied, en 1h et 400 m de dénivelé positif !

Accès au sommet du Puy-de-Dôme.

Pour accéder au sommet du puy de Dôme, il faut compter une heure de marche avec un dénivelé de 400 mètres environ depuis le Col de Ceyssat en empruntant le Chemin des Muletiers. Un train à Crémaillère, le Panoramique des Dômes permet également depuis Mai 2012, de monter au sommet. Le puy de Dôme fait partie des 80 volcans de la Chaîne des Puys, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis juillet 2018.

Histoire du village de Ceyssat.

Le village de Ceyssat, où jaillit une source d’eau ferrugineuse, a été construit sur la voie romaine de Lyon à Saintes utilisée, jusqu’à la fin du XIXème siècle.

Des fouilles menées par l’université de Clermont-Ferrand attestent du développement, entre le Ier et le IIIème siècle, d’une agglomération autour du col de Ceyssat. Située au point le plus élevé de la voie d’Agrippa, cette agglomération associait des activités cultuelles et funéraires et servait de relais pour permettre aux pèlerins qui se rendaient au temple de Mercure de faire une halte, ce monument étant relativement éloigné du chef-lieu de cité : Augustonemetum (Clermont-Ferrand). De là, ils accédaient, par le chemin aujourd’hui dit « des muletiers », au sommet du puy de Dôme.

Le village de Ceyssat dépendait jusqu’au XIXème siècle de la paroisse Saint-Martin d’ Allagnat. Le château d’Allagnat (privé accès interdit) est bâti autour d’une cour, sur les vestiges d’un ancien château fort dont il reste essentiellement un ancien donjon circulaire, probablement du 13e ou du 14e siècle. Le corps de logis se situe alors au nord ; il a été incendié en 1945, après avoir été occupé par des prisonniers de guerre. Les restes de ce logis sont aujourd’hui des dépendances (anciennes cuisines, four, cellier, grenier…). Un avant-corps à la partie sud-est du château, a été rajouté au début du 19e siècle. L’église paroissiale faisant autrefois partie des dépendances du château est reliée à celui-ci par un passage voûté. Le jardin d’agrément, à l’est de la propriété, est également refait au début du 19e siècle. Il est à l’orée d’un grand parc planté d’une magnifique hêtraie de plus de 200 ans. Attention, zone naturelle fragile / privé. Les balades dans la forêt sont tolérées, mais les marcheurs doivent s’assurer de disposer d’une assurance responsabilité civile.

Sources d’eau ferrugineuse à Ceyssat.

Au cœur du village de Ceyssat, une fontaine d’eau ferrugineuse jaillit. L’eau est dite ferrugineuse car elle se réchauffe dans les profondeurs de la terre, et se charge en gaz avant de remonter à la surface par de petites failles. La présence d’hydroxydes de fer lui donne une teinte rougeâtre.

L’eau est partout présente dans la commune qui compte de nombreuses sources et fontaines. D’ailleurs, Ceyssat aurait pu accueillir des thermes, mais le projet n’a pas vu le jour. Une société anglaise souhaitait investir dans la commune pour créer une station thermale. Après une lutte administrative âpre, c’est la ville de Châtel-Guyon qui a bénéficié de cette création. Quoi qu’il en soit Ceyssat alimente partiellement en eau la commune de Chamalières.

Fondé en 1940 par le Général Lazard, Montmeyre fut le premier maquis de toute la région. Le camp devait servir de base de repli en cas de coup dur et pour l’initiation des jeunes au maniement des armes. Le 2 Septembre 1943, les Allemands attaquent le camp, trois hommes tombent dans les sous-bois, d’autres sont déportés. Chaque année leur mémoire est commémorée.

 

Services

Labels