Évaluation impact Covid-19 / prestataires Auvergne VolcanSancy

Notre équipe adresse un grand merci aux prestataires pour leur participation à cette première enquête proposée par l’Office de tourisme Auvergne VolcanSancy. 110 d’entre eux ont répondu. Retrouvez les résultats de l’Enquête « Évaluation impact Covid-19 / prestataires Auvergne VolcanSancy ».

Foire Aux Questions

Certains prestataires ont profité de cette enquête « Évaluation impact Covid-19 / prestataires Auvergne VolcanSancy » pour nous adresser quelques questions, remarques ou suggestions.
Nous avons regroupé les plus récurrentes, susceptibles de concerner le plus grand nombre d’entre vous dans la Foire Aux Questions.

Certaines questions/suggestions étaient éloignées du sujet initial ; vous trouverez quelques éléments de réponse dans le document « Chiffres-Clés 2019 » de l’Office de tourisme Auvergne VolcanSancy.

L’équipe a été touchée par certains messages et vous en remercie ! Auvergne Rhône Alpes Tourisme l’avait annoncé, “2020 sera l’année du Tourisme Bienveillant” : vos messages en témoignent aujourd’hui ! Manifeste du tourisme bienveillant.

Quelles règles sanitaires devrai-je appliquer à la réouverture de mon établissement ? Comment m’organiser ? Y a-t-il une charte ?

Vous avez été nombreux à soulever cette question.  

Nous travaillons, avec nos partenaires institutionnels, pour que l’activité touristique puisse reprendre, dès la levée du confinement. Cette reprise ne pourra se faire que lorsque les conditions sanitaires le permettront.  

Ainsi, au-delà des gestes barrières sur lesquels le Gouvernement a déjà beaucoup communiqué, nous sommes dans l’attente, comme vous, prestataires touristiques, des obligations sanitaires qui s’imposeront aux établissements touristiques et du protocole à respecter, qui permettra leur réouverture. 

Dès que les informations seront plus précises, nous intégrerons les modalités officielles sur notre site.

Je suis hébergeur, je souhaiterai un report de la collecte de la taxe de séjour du premier semestre 2020, est-ce possible ?

La Taxe de séjour est un sujet d’inquiétude pour tous les hébergeurs. Quelques rappels sur cette taxe mise en place par les collectivités locales, dont les modalités sont précisées par le Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Dans notre cas, ses tarifs et modes de perception sont votés par délibération du Conseil communautaire Dômes Sancy Artense. La collecte est déléguée à la régie Taxe de séjour et reversée à l’Office de Tourisme ; elle est payée par le touriste à l’hébergeur lequel la reverse à la collectivité.
Le touriste, par le paiement de cette taxe, participe au financement des actions de l’Office de Tourisme et lui permet de bénéficier des actions portées et financées par la Communauté de Communes.

La tenue du registre du logeur par le propriétaire ou l’intermédiaire de paiement est obligatoire conformément à l’article R2333-50 du CGCT et doit comporter un nombre de mentions obligatoires. Par conséquent, tout propriétaire doit effectuer une déclaration semestrielle à la régie Taxe de séjour (faire figurer un montant égal à 0 € s’il n’a rien collecté ou si la collecte a été déléguée à une plateforme type AirBnb).

Nous avons transmis, à la communauté de communes Dômes Sancy Artense, les interrogations des prestataires concernant un éventuel report de paiement de la taxe du premier semestre 2020.

L’intercommunalité a engagé une réflexion à ce sujet, dans l’attente des directives nationales.

Retrouvez + d’informations sur la taxe de séjour sur la plateforme de télédéclaration et dans notre guide des bonnes pratiques.

Je suis propriétaire d’un hébergement touristique et j’habite à plus de 100 km de ce dernier. Je ne suis donc pas en mesure d’assurer l’entretien de mon hébergement touristique (espaces extérieurs, par exemple). Existe-t-il une mesure dérogatoire me permettant de me déplacer dans ce contexte ?

D’après les modalités officielles connues à ce jour, à partir du 11 mai, vous devriez être libre de vous déplacer dans un rayon de 100 km, sans attestation. Vous devriez, par conséquent, pouvoir aller entretenir votre logement touristique, s’il se situe dans ce périmètre. Mais si ce dernier est situé à plus de 100 km de votre domicile, nous vous conseillons de vous rapprocher des services de la Préfecture pour savoir si ce déplacement est jugé « professionnel » et par conséquent, autorisé.

Dans tous les cas, suivez les recommandations du Gouvernement.

Je suis hébergeur et je souhaite reprendre mon activité à compter du 11 mai, pour mes clients se situant dans un rayon de 100 km, est-ce possible ?

Depuis les annonces du Gouvernement sur un déconfinement programmé à partir du 11 mai, les propriétaires d’hébergements touristiques se posent la question d’une réouverture de leurs établissements, pour leurs clients résidants dans un rayon de 100 km.

La situation ce jeudi 30 avril 2020 :

- Soyons honnête, nous sommes tous dans un flou total actuellement. Nous avons pu échanger ce matin avec notre Fédération Nationale des Offices de tourisme (ADN Tourisme), qui nous a indiqué qu’une demande d’éclaircissement avait été faite auprès des services du Secrétaire d’État au Tourisme.

- Plusieurs réunions au Gouvernement sont prévues courant mai, qui devraient notamment traiter du sujet, dont un Conseil des Ministres prévu le samedi 2 mai 2020.

- Un Comité Interministériel du Tourisme se tiendra également le 14 mai 2020, et précisera le plan sanitaire à mettre en place dans les établissements.

- L’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) dans un communiqué datant du 24 avril 2020, annonce que « le Chef de l’État n’a évoqué aucune date de réouverture pour nos établissements. En effet, le Gouvernement prendra sa décision en s’appuyant sur l’analyse de l’évolution du virus entre le 11 mai et la fin mai et sur les modalités de réouverture des établissements ».

- Situation identique pour l’hôtellerie de plein air.

L’avis de l’Office de tourisme ce jeudi 30 avril 2020 :

Le Gouvernement devrait donc statuer sur la réouverture des hébergements, courant mai.

Nous attirons votre attention et votre vigilance sur les points suivants :

- Vigilance : nous vous conseillons d’attendre les mesures officielles du Gouvernement quant aux ouvertures de vos établissements.

- Prudence : rien ne vous empêche, en informant votre client, de rédiger des contrats de location pour le mois de mai (à compter du 11/05) MAIS avec le risque qu’ils soient annulés, suite aux annonces à venir du Gouvernement.

- Conditions sanitaires : dès que des informations officielles sur la réouverture des hébergements touristiques et les conditions sanitaires dans lesquelles ces ouvertures pourront être pratiquées, nous reviendrons vers vous.

Une question sans réponse ? Contactez notre équipe